Archives mensuelles : octobre 2019

Films d’Halloween pour les froussards

Vous le savez, j’adore Halloween, mais les films d’horreur c’est très peu pour moi. Alors si vous faites aussi partie de la team des froussards, je vous ai concocté une liste de films garantis sans peur pour votre soirée d’Halloween !


Casper

L’histoire : Suite à la mort de son mari, Carrigan Crittenden hérite du vieux manoir de Whipstaff dont elle se passerait bien… Jusqu’à ce qu’elle découvre qu’un trésor s’y cache. Seul problème : le manoir est hanté et les fantômes ne lui facilitent pas la tâche ! Elle décide de faire appel à James Harvey, parapsychologue pour les faire partir. Harvey et sa fille Kat’ s’installent dans les lieux et vont très vite faire la rencontre de Casper, le gentil fantôme, et de ses terribles oncles…

Pourquoi ce film ? L’ambiance est juste parfaite ! J’étais fascinée par le manoir en lui même : la décoration, les pièces cachées, les secrets de famille, etc. Sans oublier les farces des oncles et bon sang, la robe blanche que porte Kat’ pendant la soirée d’Halloween ! J’en rêvais. Je vous fait une confession : j’étais SI amoureuse de Casper quand il se transforme en petit garçon. Mais étais-je vraiment la seule ?

La Famille Addams film parfait pour les froussards à Halloween

La Famille Addams

L’histoire : Tout va pour le mieux ou presque chez la famille Addams : Mercredi teste une arbalète sur son frère Puglsey, Morticia leur mère dort paisiblement, pendant que Gomez Addams, le père, observe ce petit monde en se lamentant sur la disparition de Fétide, son frère ainé. Lors d’une soirée de spiritisme, Fétide réapparaît ! Mais le doute plane, est-il véritablement le frère de Gomez disparu depuis 25 ans ou n’est-il que l’instrument de Tully Alford et Abigail Craven qui veulent s’emparer de la fortune des Addams ?

Pourquoi ce film ? Dès le début du film, on sait où on arrive et on se surprend à claquer des doigts au rythme de la musique bien connue de la Famille Addams. J’adore ce film pour l’univers un peu magique, mais surtout pour toutes les bizarreries des Addams. Sans oublier Mercredi ! Quand j’ai découvert l’univers, j’avais à peu près son âge et je la trouvais trop cool comme fille. Elle me donnait envie d’être aussi badass’ qu’elle, mais en moins creepy 😉

Jumanji LE film d'Halloween pour les froussards

Jumanji

L’histoire : Judy et Peter, deux enfants orphelins, viennent d’emménager dans l’ancien manoir Parrish avec leur tante Nora. Alors qu’ils explorent leur nouvelle maison, les enfants entendent un bruit étrange… Il vient d’un vieux jeu de société : Jumanji ! Judy lance les dés en ignorant qu’elle reprend une partie vieille de 26 ans, débutée en 1969 par Allan Parrish, l’enfant du manoir, disparu la même année. Allan réapparaît dans notre monde, mais 26 années se sont écoulées pour lui aussi… Pour être libérés du Jumanji, ils doivent terminer la partie, c’est le début d’une longue série de péripéties pour nos joueurs !

Pourquoi ce film ? C’est LE film de mon enfance ! J’ai dû le regarder un milliard de fois ! Le bruit de la boîte de jeu, Robin Williams… Je vivais totalement par procuration cette folle aventure ! Maintenant qu’il est disponible sur Netflix on n’hésite plus une seule seconde, hop hop hop !

Beetlejuice parfait pour une soirée halloween de froussards.

Beetlejuice

L’histoire : Adam et Barbara Maitland, un couple de jeunes mariés, vivent heureux dans leur belle villa du Connecticut lorsqu’un accident de la route fait tout basculer ! Alors qu’ils pensent en être réchappés, ils découvrent très vite qu’ils sont en fait devenus des fantômes et qu’ils doivent hanter leur maison pendant 125 ans. Cette dernière est vite vendue à une famille de riche New-Yorkais excentriques et bruyants, ce qui n’est pas du tout du goût de nos nouveaux fantômes qui n’arrivent pas à se débarrasser d’eux. Ils font alors appel à Beetlejuice un « bio-exorciste » spécialisé dans l’art de chasser les vivants… Mais tout ne se passe pas comme prévu !

Pourquoi ce film ? LA CHANSON FINALE ! Mais pas que… Le film est drôle et j’aimais beaucoup l’idée de voir une maison hantée du côté des fantômes qui veulent juste avoir la paix. On y revient pour l’univers halloweenesque du film, les acteurs, et mentions spéciale pour l’interprète de Beetlejuice… il me mettait autant mal à l’aise que j’avais de la fascination pour lui !

SOS Fantômes un film parfait pour une soirée d'Halloween réussie !

SOS Fantômes

L’histoire : Peter, Raymond et Egon, trois jeunes chercheurs en parapsychologie sont radiés de leurs postes à l’université, accusés de mener des recherches farfelues. Ils décident de monter leur propre entreprise : SOS Fantômes. Très vite, de nombreux phénomènes paranormaux se multiplient dans la ville et nos chasseurs d’ectoplasmes deviennent des héros locaux. Mais alors qu’ils aident Dana Barrett, victime qui a des phénomènes paranormaux dans son appartement, ils découvrent que la menace est bien plus grande…

Pourquoi ce film ? J’étais fascinée par cette chasse aux monstres, comme si ça existait pour de vrai ! J’avais envie de faire partie de cette équipe et de parcourir New-York pour chasser les fantômes. Et c’est maintenant le cas à Paris, vous ne saviez pas ?



J’espère que ces films vous plairont… ou vous rappellerons des souvenirs d’enfance ! Un film à recommander en commentaire pour une soirée d’Halloween ? Un qui fait très peur et un pour ceux qui ont les pétoches ?

Tu veux du glow x à bat les bouloches

Encore des favoris riches en émotions et en diversité ! Ce mois-ci on parle de la machine qui a changé ma vie (oui oui), de mes cheveux qui sont bien heureux, d’un produit qui te donne le feu du glow, d’une série à voir mais genre vraiment, de doudou de cou et de culpabilité écologique.

♥ LOVE SUR VOUS ♥

✘ JE PORTE ✘

• Top Zara (ancienne co.)

• Echarpe Weekday

[embedded content]

✘ DANS CETTE VIDÉO ✘

Tondeuse à bouloches

• Masque cheveux Cut by Fred

• Podcast « Sois sage et parle fort »
Culpabilisation Ecologique : (+ sur toutes les plateformes de podcast)

Mon article sur le sujet 

• Echarpe Weekday

• Futuredew Glossier

Unbelievable sur Netflix

Les chroniques de Patricia : Changer n’est pas tricher

« C’était en septembre, il y a une quinzaine d’années. Je flânais gentiment dans le vernissage d’une galerie hype quand une main chaude et déterminée agrippait la mienne et m’entraînait dans un coin isolé. Mon amie Luciana, tout juste revenue de vacances dans son Brésil natal, se tenait devant moi, radieuse. Sans prévenir, elle souleva son t-shirt et plaqua ma main, toujours dans la sienne, sur sa poitrine. Devant mon air ahuri elle s’exclama hilare : « T’as vu ? Touche, tu ne trouves pas que c’est super naturel ? ». Luciana avait gagné deux tailles de soutif et était manifestement enchantée du résultat.

J’étais sciée.

Pas qu’elle ait franchi le cap de la chirurgie esthétique, chacun fait bien ce qu’il veut et encore heureux, mais qu’elle l’assume aussi naturellement décomplexée devant moi et aussi devant tous les copains qui traînaient dans le coin.

Dans mon entourage parisien, les quelques-unes qui franchissaient le pas le faisaient à l’abri des regards, dans des cliniques feutrées, et elles auraient préféré crever la bouche ouverte plutôt que d’admettre que leur corps sublime et leur visage lisse n’étaient pas uniquement le résultat d’une génétique parfaite et d’une bonne hydratation. C’était aussi l’époque, souvenez-vous, où les stars de ciné repulpées et/ou défigurées juraient leurs grands Dieux que non, ô grand jamais, elles n’avaient eu recours à la chirurgie esthétique. La beauté devait être naturelle, sinon c’était de la triche.

Quelques années plus tard, je vivais au Brésil et d’un coup d’un seul je compris l’exubérance de Luciana ce soir de septembre. Ivo Pitanguy, le maître incontesté de la chirurgie esthétique, venait de nous quitter et on était à deux doigts du deuil national. Hommages à gogo sur toutes les chaînes de télé et témoignages de stars, mais aussi d’anonymes, louant la magie du docteur et son pouvoir de changer des vies en changeant des corps ou des visages. J’étais très loin de la pudibonderie et de l’hypocrisie française qui cache honteusement la moindre retouche. Au Brésil, les femmes vont chez le chirurgien comme on va au supermarché. Se faire opérer n’est pas tricher. La chirurgie offre la possibilité de se sentir mieux dans son corps. Pourquoi s’en priver et surtout pourquoi le cacher ? Alors les Brésiliennes s’échangent les bonnes adresses, elles se racontent les opérations passées et elles débattent sur les prochaines. Pas de tabous. On opine, on palpe et on se dit : pourquoi pas moi ?

J’étais déboussolée, je sortais d’un monde où tout doit être absolument naturel et subtil et dans lequel t’as intérêt à assumer ton nez de traviole, tes dents en vrac, tes seins beaucoup trop petits ou beaucoup trop gros, parce que tu es née avec et que c’est comme ça. On est d’accord : assumer n’est pas toujours évident. Non ?

Qui n’a jamais entendu « Regarde Rossy de Palma, son nez c’est toute sa personnalité », ou : « Jane Birkin est plate comme un éphèbe prépubère et néanmoins super sexy » ? Oui, c’est vrai, mais comment on fait quand on n’est ni l’une ni l’autre ?

Si on veut se modifier, on a toujours l’impression qu’on va être critiquée, jugée, voire stigmatisée. Alors, parfois, on fait quand même, mais surtout on ne dit rien, et la plupart du temps on ne fait pas, et on reste dans notre coin, enroulée dans un paréo pour cacher ce qu’on déteste, alors que la Brésilienne, elle, promène son derrière rebondi et retouché.

Cette différence culturelle ne concerne pas uniquement la chirurgie, elle concerne la beauté en général. Les Brésiliennes sont très attentives à leur apparence et dédient beaucoup de temps et d’énergie à soigner leurs cheveux, leurs ongles et leurs corps. Mais contrairement aux Françaises, elles ne le cachent pas. Elles se font tailler les sourcils dans des stands ouverts à tous les regards dans les galeries commerciales, elles remplissent leur caddie avec des papillotes sur la tête entre le shampoing et le brushing, elles circulent en tenue de sport avant et après avoir été courir sur un tapis. Au début, je leur jetais un regard réprobateur en jugeant leur manque de pudeur. À la fin, j’admirais leur liberté et surtout leur honnêteté. Prendre soin de soi prend du temps et ça ne doit pas être un secret. Et surtout, profiter des outils esthétiques disponibles, chirurgie, soin ou maquillage, pour se sentir mieux est une évidence. Face à la chirurgie, les Brésiliennes, comme nous, peuvent avoir des doutes, elles peuvent avoir peur que le résultat soit désastreux, avoir peur de l’opération — après tout ce n’est jamais anodin — elles peuvent également ne pas avoir les moyens financiers, mais elles n’ont jamais peur d’être jugées. Si elles franchissent le pas, c’est sans aucune culpabilité.

Je me souviens d’une interview de Cindy Crawford quand elle était au sommet de sa carrière. Elle parlait d’une fan qui lui avait écrit que son rêve le plus cher était d’un matin se réveiller en étant Cindy Crawford. Et Cindy C. qui répondait : « Oui, moi aussi j’aimerais me réveiller en étant Cindy Crawford » et décrivait ensuite par le menu le temps passé à se préparer pour cet entretien : le coiffeur, le maquilleur, l’éclairagiste, la nutritionniste, le coach sportif, etc. Jane Fonda, autre femme sublime avouait à peu près à la même époque que le secret de sa beauté c’était : « de bons gènes et un très bon chirurgien ! »

Non, ni l’une ni l’autre ne s’était réveillée comme ça, et elles avaient eu l’honnêteté de le dire.

Mais elles étaient bien les seules.

La bonne nouvelle, c’est que les choses changent, et une fois de plus les réseaux sociaux jouent un rôle important dans cette petite (ou grande) révolution. Aujourd’hui, des top influenceuses racontent leurs traitements esthétiques, leurs hésitations, leurs réussites et aussi parfois leurs échecs. Allez voir la vidéo de Camila Coelho qui parle de sa rhinoplastie, les séances, parfois gores, de « micro blending » subies par Gala Gonzalez pour avoir un teint éclatant, la vidéo de Sanaa sur la chirurgie,  notre chère Hélène qui filme ses séances d’injection chez le Docteur Botox, ou qui nous montre comment elle corrige son sourire. Lisez aussi l’interview d’Huda Kattan dans laquelle elle parle totalement décomplexée de ses opérations de remodelage de nez et de poitrine tout en s’étonnant que certaines stars internationales continuent de nier toute intervention et enfin, lisez la réponse de Cristina Cordula, star brésilienne de la télé française, faite à une journaliste du magazine Santé Femme qui s’étonne de son franc-parler concernant les actes esthétiques : « Je suis Brésilienne, ma chérie je viens du pays de la chirurgie esthétique, donc ‘pour’ évidemment ! Je n’ai aucun tabou là-dessus. Il faut juste que ce soit bien fait »

Ces femmes influentes assument et nous libèrent. Le monde de la beauté est un peu moins hypocrite et petit à petit les murs des tabous se fissurent et c’est ça qui compte vraiment : l’honnêteté. »

Un miroir design pour ma salle de bains !

Le miroir de la salle de bain est un grand classique pour ne pas dire un indispensable de la vie quotidienne. Muraux, grossissant, carré, rond, lumineux, les styles ne manquent pas en ce qui concerne cet accessoire dédié aux pièces d’eau. Seulement voilà, comment choisir un miroir design pour la salle de bains ? C’est très simple avec cette sélection de 6 miroirs capables de convenir à votre salle de bain design moderne ! 

Arum, le miroir contemporain pour la salle de bain 

Arum est un miroir aux formes surprenantes conçus par la marque Allia Paris. Son allure moderne le rend absolument irrésistible et convient à une salle de bain à la décoration design. Les courbes adoucissent ce miroir carré qui, une fois installé au-dessus de votre lavabo, saura mettre en valeur la robinetterie et votre goût distingué pour les belles choses. Le charme de son éclairage fin et élégant, vous donnera encore plus envie de passer du temps dans votre salle de bain moderne…

Un miroir arrondi pour plus de douceur dans la salle d’eau 

Cette fois, c’est un miroir rond avec un drôle de nom que l’on souhaite vous faire connaître, il s’agit de Système 162 de Hewi. Ne vous y méprenez pas, il est somptueux, pratique et épuré. Simplement fixer au-dessus de votre vasque, ce miroir de salle de bains brillant s’entoure d’un halo lumineux à LED pour vous aider à y voir plus clair. En plus, cet accessoire mural pour salle de bains, vient adoucir votre décoration et parvient à se fondre dans le décor design de la pièce. 

Miroir design ovale

Trukko, un miroir moderne et épuré 

Trukko est un miroir imaginé par SLV, une marque spécialiste… Ce grand miroir rectangulaire s’installe à la verticale et joue sur la hauteur. Fin et élégant, il s’adapte à l’ambiance et aux meubles de salle de bain, il est même capable d’harmoniser votre déco. Une chose est sûre, c’est un miroir lumineux confortable et adapté à une salle de bain moderne, voire design ! 

Un miroir lumineux avec étagère pour une pièce d’eau plus pratique 

Vous avez envie de composer une décoration design dans la salle de bains tout en optimisant les espaces de rangement ? Terrace de Jacob Delafon allie esthétique et ergonomie puisqu’il vous fait profiter d’étagères pratiques. Horizontal et long, ce miroir mural vous permet d’utiliser un espace de rangement facile d’accès. Son éclairage led doux se diffuse sur les côtés. L’étagère en bois réchauffe la décoration design de la salle de bain et fait de ce miroir un accessoire fonctionnel qui amène un peu plus de profondeur à la pièce. 

Trois miroirs ronds et design

Le miroir tridimensionnel et confortable de Delpha

La marque Delpha vous propose un miroir tridimensionnel capable de rendre votre préparation plus confortable. Rasage, rituel de beauté ou encore maquillage deviennent une véritable partie de plaisir avec ce miroir de forme rectangle disposant d’une triple face. En effet, il vous fait bénéficier d’une vue confortable et amovible. Avec ses divers éclairages et son aspect brillant et lumineux, il sert d’accessoire, mais surtout de décoration confortable pour une salle de bain design.

Un miroir grossissant pour prendre soin de soi correctement 

Une nouvelle fois, SLV vous garantit confort et élégance avec son miroir grossissant mural surnommé Maganda LED. Vous l’aurez compris, il arbore lui aussi un éclairage led et vous offre une vue grossissante pour vos moments de beautés. Fixé au mur et capable de suivre vos mouvements, il se fait tout petit pour ne pas venir empiéter sur votre décoration moderne. 

Les sanitaires peuvent être difficiles à décorer, mais avec cette sélection incroyable, vous êtes sûr de réussir l’intégration d’un miroir design dans une pièce d’eau comme la salle de bains. Alors, envie de craquer sur les miroirs design ?

Un dimanche matin

Des photos d’un dimanche matin, quand le chat dormait et quand je cuisinais.

Alerte meilleurs cookies du monde ! Je vous ai déjà parlé de cette recette d’Hervé sur Instagram et vous les voyez régulièrement passer. Bon, ça ne coûte pas grand chose alors je vous la claque dans l’article et vous invite vraiment (mais genre vraaaaaaiment) à tester !

COOKIES CHOCOLAT-BEURRE DE CACAHUÈTE

• 80g de sucre

• 150g de purée de cacahuète

• 50 ml de lait végétal

• 120g de farine

• 1 cuillère à café de levure

• 1/2 cuillère à café de bicarbonate alimentaire

• Du chocolat noir

  1. Mélanger le lait, le sucre et le beurre de cacahuète jusqu’à obtenir une consistance lisse

  2. Ajouter la farine, la levure et le bicarbonate

  3. Ajouter des morceaux de chocolat noir grossièrement découpés et former une boule (on peut aussi ajouter le chocolat à la fin, comme ce que j’ai fait ce jour là)

  4. Laisser reposer 20 minutes

  5. Former les cookies sur une feuille de papier cuisson (ou un truc anti-adhésif) et cuire environ 10 minutes à 180°

Conseil d’amie, mangez-les tant qu’ils sont encore tièdes 😬

Je me suis aussi lancée dans une autre préparation, une recette que je chérie depuis des années et qui fait toujours mouche : le brownie aux patates douces ! J’avais découvert cette recette chez Victoria et je ne m’en lasse pas ! Vous pouvez retrouver la recette juste ici !

Il n’y a pas tellement d’étapes et d’ingrédients mais c’est un gâteau que j’ai toujours trouvé assez long à réaliser. Mais ça vaut le coup. Genre vraiment. C’est fondant, c’est doux et sucré mais pas trop. C’est une merveille.

J’ai prévenu mon mec que la saison 8 de The Walking Dead était d’un ennui mortel… Mais je le laisse faire comme ça on pourra attaquer la numéro 9 dans la foulée, en espérant que ce soit moins booooooring.

Lécher le chocolat fondu. Passion.

De la vaisselle sale parce que les jolies photos de cookies ça va deux minutes. Du Doliprane parce que mon fils a sorti 3 dents en même temps (le mec il a pas le time, il produit des dents de façon industrielle). Mon tire-lait qui traîne toujours dans un coin. Des petites feuilles décédées de pilea que j’ai laissé traîner là. La vie, en somme.