Archives pour la catégorie environnement

Auto Added by WPeMatico

Dans mon verre à dents

Je vous ai parlé de ma recherche de brosse à dents pas en plastique dans cet article, celles en bambou de Humble Brush étant trop dures pour moi et me font saigner les gencives (et je trouve l’ergonomie pas très réussie).

A la dernière journée presse Oh My Cream j’ai rencontré la fondatrice des dentifrices Lebon, et comme j’adore celui au cassis (déjà vu ici) on a pas mal discuté de sa marque et de la formulation d’un dentifrice naturel mais agréable à utiliser (les deux n’allant pas toujours ensemble ;- ).

Elle m’a parlé de la marque Caliquo, qui fait des brosses à dents en bois dont on ne change que la tête, moyennant quoi on jette énormément moins de plastique qu’avec une brosse traditionnelle.

J’en ai immédiatement commandé une, j’ai acheté celle en noyer et des recharges de têtes souples.

Bien sûr ça coûte beaucoup plus cher la première fois qu’une brosse à dents en plastique, mais les recharges, elles, ne sont pas plus chères (parfois même moins) ; après un certain temps on s’y retrouve et, en plus d’être meilleur pour l’environnement, l’objet est vraiment joli.

Je n’aurais pas cru dire ça un jour d’une brosse à dents, mais quand je l’ai reçue j’ai compris le discours de la marque. Cela dit c’est moins maniable et souple qu’une brosse en plastique, pour le moment je ne trouve pas ça super agréable à utiliser (même si bien mieux que celles en bambou) mais je m’accroche 😉

Voilà, je me suis dit que tout ça vous intéresserait peut-être ! Vous avez des brosses à dents pas en plastique à recommander, vous ?

Environnement : qu’est-ce qu’on fait ?

(gel douche Ren avec flacon en plastique 100% recyclé, huile démaquillante L’Occitane au karité équitable)

J’ai souvent reconnu ne pas être une grande écolo et une assez mauvaise citoyenne de la terre. Je le suis toujours pour plein de raisons, mais grâce à des rencontres et à des marques engagées que je côtoie, je suis en train d’évoluer lentement.

J’ai toujours détesté le gaspillage, ce qui m’a depuis longtemps poussée à m’intéresser au tri et au recyclage (en plus du commerce équitable qui est sans doute le point qui me touche le plus même si ma consommation ne le reflète pas beaucoup). Ca a toujours été spontané et instinctif chez moi, ça au moins je le fais depuis très longtemps.

Ma rencontre avec Ren et le voyage que j’ai fait en septembre dernier avec eux a été une prise de conscience supplémentaire, et je pense que c’est le seul domaine où je suis vraiment au point (ou du moins je pense l’être en fonction des informations qui sont à ma disposition, et elles sont parfois contradictoires donc ce n’est pas toujours simple de s’y retrouver).

Vos réactions et infos à propos de cette vidéo, où je parlais du recyclage des contenants cosmétiques, m’a aussi donné envie d’en savoir plus (j’espère arriver à visiter – et filmer – une usine de tri et/ou de recyclage).

Je me suis enfin débarrassée de mes foutues bouteilles d’eau pétillante grâce à Sodastream qui m’a très gentiment envoyé une machine (notez que j’étais prête à l’acheter, on a vu ça dans cette vidéo).

Ces deux dernières semaines, j’ai collaboré avec L’Occitane pour relayer leur campagne environnementale sur Instagram. Ca m’a énormément intéressée, j’ai intégré des petits gestes quotidiens qui n’ont l’air de rien mais qui en réalité ont un impact (comme couper l’eau pendant que je me brosse les dents, ce que je ne faisais pas jusqu’ici), et j’ai eu envie d’aller un peu plus loin.

Du coup j’ai commandé une brosse à dents en bois à tête rechargeable chez Caliquo (celles de Humble Brush dont je vous avais parlé sur Instagram me font saigner les gencives parce que les poils sont trop durs pour moi, j’espère que celle-là conviendra mieux).

Mais je n’ai pas regardé le documentaire sur le 6ème continent en plastique parce que je sais que ça va complètement me flinguer le moral (je ne suis pas hyper optimiste de nature), je n’ai pas le courage pour l’instant.

Par ailleurs je m’habille toujours chez Asos, je consomme beaucoup en général, je mange de la viande et je me déplace en VTC ; je ne prétends pas être parfaite (et je n’ai pas forcément l’intention de le devenir) et j’aimerais qu’on ne me reproche pas ce que je ne fais pas assez bien (ou pas du tout). Chacun doit « choisir ses combats » en fonction de ses valeurs et sa sensibilité (et puis on ne peut pas tout faire, de toute façon).

Ce n’est pas en culpabilisant les gens qu’on les aide à avancer. Comme dit L’Occitane dans sa campagne, même un petit geste représente quelque chose (#NotJustASmallAct).

Et comme moi je dis toujours, merci de ne pas décourager ceux qui essayent 😉

Surtout que ce qui me dérange vraiment, c’est qu’on fait culpabiliser les individus alors que les vrais responsables de toutes ces catastrophes sont les grandes entreprises industrielles et les gouvernements (même si ça n’est pas une raison pour ne rien faire en tant qu’individu, bien sûr).

Comment vous gérez ça vous ? Vous arrivez à ne pas culpabiliser face à certains discours à la mode ?

J’imagine que si vous avez des enfants vous vous sentez plus concernés ? Je comprends la colère des lycéens dans le monde entier : nous on sera morts quand les vrais drames arriveront, c’est leur planète à eux qu’on est en train de foutre en l’air.

Vlog : dans la campagne anglaise avec Ren Skincare



Le fameux flacon de Gel douche aux Algues et au Magnésium

*** Mes compagnons de voyage, de très jolies rencontres ***

Emmanuelle Lannes (Cosmopolitan)

Laurence Negroni (Madame Figaro)

Anaïs Delcroix (Elle.fr)

Surfers Against Sewage, filiale de Surfrider

Et ma chère Tessa, Arnaud, Armine et Daksha ! Merci à vous tous pour ce séjour inoubliable !

*** Carnet d’adresses ***

Hotel The Pig at Combe

Restaurant Hix Oyster & Fish House à Lyme Regis