Archives pour la catégorie Mode

Auto Added by WPeMatico

Les Chroniques de Patricia : Envie de tout, besoin de rien

« Vous les entendez tous ceux qui nous disent à longueur de journée que notre planète est foutue et qu’on va tous crever ? Moi je les entends et même si j’essaye de me boucher les oreilles et d’imaginer un avenir radieux, je commence à me dire qu’on a intérêt à s’y mettre si on ne veut pas voir débarquer des ours polaires affamés sur les Champs-Élysées (ils arriveraient en flottant sur un bout de banquise fragmentée à cause du réchauffement climatique – oui, parce que sinon, à la nage, ça fait un peu loin, surtout quand on a faim).

Comme je suis un être humain comme les autres, enfin un peu mieux maquillée que les autres parce que j’applique les conseils d’Hélène, j’accomplis depuis un certain temps les petits gestes du quotidien qui sont censés inverser la tendance des températures : je ferme le robinet quand je me brosse les dents, je prends des douches et pas des bains, je trie les emballages, j’achète du vrac quand j’en trouve et je laisse ma voiture au parking aussi souvent que possible pour marcher, ce qui présente le double avantage de sauver la planète et de raffermir les fessiers.

Récemment, j’ai ressenti le besoin de passer la seconde pour faire avancer le Schmilblick. Profitant de la période des nouvelles résolutions et sous l’influence des vapeurs d’alcool du 1er janvier, j’ai dit à qui voulait bien m’entendre qu’en 2019 je n’achèterai rien de neuf. Et croyez-moi sur parole, pour une fanatique de la fast fashion et du combo H&M/Zara, c’est un sacré challenge. Aujourd’hui, jeudi 11 avril, ça fait 3 mois et 11 jours que je n’ai rien acheté de neuf. En revanche, j’ai acheté du vieux. J’ai plongé dans le monde merveilleux des boutiques de seconde main, friperies, dépôts-ventes, etc. Et vu la recrudescence de ce genre d’établissements, j’ai l’impression que je ne suis pas la seule à avoir décidé de mieux consommer.

Évidemment, comme pour tout nouveau jeu, il faut apprendre les règles. Il y a en trois : 1. ne pas être totalement dégoûtée de porter les fringues qu’une inconnue a aimées avant toi, 2. avoir du temps 3. avoir l’esprit ouvert et la soif d’aventure.

Il existe encore quelques rares friperies old school  qui sentent le vieux et la poussière. On peut y trouver, après des heures de fouilles archéologiques et plusieurs crises d’éternuements, une pépite à 10 balles, mais la plupart des friperies aujourd’hui sentent le propre et les fringues y sont rangées par taille et/ou par couleurs. Ce n’est pas forcément moins cher que Zara, mais on est à peu près sûre de ne plus jamais être le clone de sa voisine de strapontin dans le métro.

Si vous n’aimez ni le vintage ni les vieilleries, vous aimerez les dépôts-ventes que j’ai classés en deux catégories. Les dépôts-ventes de dames et les dépôts-ventes d’influenceuses.

Dans les premiers vous trouverez des basiques, classiques qui parfois sentent le Chanel 5 de grand-mère et dans les deuxièmes les garde-robes des influenceuses qui croulent sous les fringues. Tout un tas de marques pointues à prix réduit. Dans les deux cas, on peut acheter, c’est pour ça qu’on y va, mais on peut aussi vendre et donner une nouvelle vie aux fringues que nous ne portons plus. On peut même pousser le vice et appliquer la règle dite du « je n’achète que si je vends ». J’ai essayé, c’est quasi impossible. L’autre jour, j’ai vendu quelques fringues dans mon dépôt-vente préféré dans le 9e et j’ai immédiatement dépensé ce que j’avais gagné et même plus. Mais bon, j’ai vendu un pull que je ne portais jamais et je suis repartie avec un jean que je porterai sûrement.

Si vous êtes une « addict » de l’achat « on line », il y a Vinted. Un site d’achat/vente de fringues hyper bien fait. On peut jouer à la marchande en deux clics. Là aussi, on peut essayer de passer au niveau 2, vendre plus qu’acheter. Je n’y arrive pas non plus, mais je persévère.

Et puis, pour celles qui aiment les belles choses qui ont une âme et une histoire, il y a Rose Market Vintage. Une merveilleuse boutique nichée dans une rue calme du 9e arrondissement, dans laquelle Florence, fanatique de la fringue vend les trésors qu’elle trouve au gré de ses chines et raconte l’histoire de chaque vêtement. Pour le prix d’une robe quelconque, on portera une robe couture.

Les bonnes résolutions ne sont pas toujours faciles à tenir et chaque fois que je passe devant une boutique Zara sans y entrer, j’entends Zara pleurer… Mais aujourd’hui, ce n’est plus qu’un lointain murmure. Cette nouvelle façon de voir la sape et la consommation me force à me poser trois questions face à un vêtement : est-ce que je l’aime vraiment ? Est-ce que je le porterai ? Est-ce que je n’ai pas déjà un truc qui y ressemble au fond de mon placard ? La réponse à ces trois questions apporte d’innombrables bénéfices, en plus de faire avancer le Schmilblick évidemment  (l’industrie de la mode est l’une des plus polluante de la planète): je dépense moins, j’ai plus de place dans mon placard (j’ai même retrouvé des trucs que j’avais complètement oubliés) et je développe ma créativité (je fais avec ce que j’ai). Qui sait, peut-être qu’un jour je me poserai la seule question réellement importante : est-ce que j’en ai vraiment besoin ? Et après avoir vu le docu Netflix, The True Cost sur les ravages de l’industrie de la mode, je me dis que ce jour, c’est demain.

Mes adresses à Paris (il y en a beaucoup plus bien sûr) :

Troc en Stock – 6 rue Clauzel 9ème (dépôt vente mode)

Free’p’star – 61 rue de la Verrerie 4ème (friperie)

Mad Vintage – 39 bd des Italiens 9ème (friperie)

Hippie Market – 41 rue du Temple 4ème (friperie)

Dépôt vente Saint Ferdinand – 24 rue saint Ferdinand 17ème (dépôt vente classique)

Rose Market Vintage – 19 rue Milton 9ème (vintage de luxe)

Chicago Vintage – 63 rue de Passy 16ème (friperie)

La frange à l’envers – 81 rue saint Maur 11ème (dépôt vente mode)

Kilo Shop – 10 boulevard Montmartre – 9ème (friperie) »

Découvertes et favoris – mars 2019

[embedded content]

Netflix : Fat, Salt, Acid, Heat – L’origine des saveurs – The Protector

Asos – Jean Ridley motard noir (taille pile normalement comme tous les Ridley)

Sisley – Concentré anti-âge mains SPF 30

Armani – Baume Power Fabric (je mélange le 3 et le 4)

Nyx – Anticernes Can’t Stop Won’t Stop en Vanilla et Natural

Fenty – Pro filter instant retouch Concealer en 185

Erborian – CC Eye en clair

Charlotte Tilbury – Rouge à lèvres Matte Revolution en Pillow Talk

Bobbi Brown – Liquid Crushed Lips en Lychee Baby

Je porte un sweat Gap (similaire), mon pendentif Hélène & Gemmyo et le vernis Essie Romper Room.

SHOPPEZ MES FAVORIS

Turn on your JavaScript to view content

Marste Fashion, la marque de vêtements de Marlena !

Photos Pauline Darley

Je suis toujours impressionnée par l’audace, l’énergie et la capacité de travail de Marlena : elle avait déjà une marque de maquillage (Makeup Geek), ce qui représente énormément de travail ; elle aurait donc pu s’en tenir là, et bien pas du tout, elle a décidé de lancer une marque de vêtements ! Carrément !

Elle voulait quelque chose qui puisse aller aussi aux filles qui ont des formes quelle que soit leur taille, très confortable, de très bonne qualité et fait aux Etats Unis. Elle l’a fait, et c’est super réussi !

Les vêtements Marste sont hyper confortables, chics et simples, faits à Los Angeles dans des très beaux matériaux, et vont de la taille 00 à la taille 22 (équivalents français : 30 à 52).

J’ai choisi de vous montrer mes préférés, hyper jolis et d’un confort incroyable, dans TOUT on a l’impression d’être en pyjama, sauf que ça ne se voit pas ;- ).

En plus ça taille plutôt grand, je fais du 44-46, ce qui chez certaines marques classiques me ferait prendre du 16-18, et bien ici le 12-14 me va impec. C’est la taille que j’ai pour tous les vêtements sauf le long cardigan que j’ai en medium (mais j’avais essayé le small quand Marlena était venue à Paris en mars dernier parce que c’était la seule taille qu’elle avait à ce moment, et bien il m’allait aussi).

Tout est stretch, les pantalons ont des bandes de maintien sur le ventre à l’intérieur, la maille du cardigan est lourde et luxe, les tissus sont super doux, les bretelles des débardeurs sont réglables, tout est hyper bien pensé et les détails sont très bien vus.

En plus il y a sur le site 3 mannequins avec 3 morphologies différentes, ça permet de voir comment tombent les vêtements sur quelqu’un qui nous ressemble plus.

Si vous avez envie de découvrir tout ça, Marlena vous fait le cadeau de 10% de réduction sur tout son site avec le code HELENE.

J’ai à nouveau travaillé avec Sweet Inn pour ce shooting, c’est un site de location d’appartements à la nuit dans plusieurs capitales, qui propose de très beaux lieux neufs et ultra clean (ces appartements ne sont pas habités à l’année) avec un service haut de gamme. Ils nous ont prêté cet appartement incroyable juste derrière les Champs Elysées, franchement si on voyage en famille ou entre amis ça vaut vraiment la peine : c’est beaucoup plus agréable et beaucoup moins cher qu’un hôtel de même standing.

Débardeur Vienna en Essence (j’ai la taille 12-14), Cardigan London en Mystique (j’ai la taille Medium) et pendentif Hélène & Gemmyo

Débardeur Vienna en Mystique, pantalon Moscow en Mystique (j’ai la taille 12-14) et Cardigan London en Essence

Tee Shirt Sydney en Thrive (j’ai la taille 12-14)

Leggings Malibu (j’ai la taille 12-14), pull Miss Selfrige et boots Pataugas

Tee Shirt Sydney en Thrive et pantalon Moscow en Essence

Cardigan London en Mystique et débardeur Vienna en Mystique

Aussi joli, moins cher et plus de tailles que Princesse Tam-Tam : Savage x Fenty

15 janvier 2019

(en haut, Leopard Lace Bralette en mocha, en bas Microfiber Bralette en rose quartz)

Je ne suis pas tellement fan de lingerie, ça ne m’a jamais beaucoup intéressée et comme pour à peu près tout, je privilégie le confort.

Du coup je ne porte que des soutien-gorge sans armatures ni bonnets ni push up ni rien, j’aime que ça soit simple et sobre, que ça ne serre pas et que ça ne gratte pas (je rappelle que je suis la princesse au petit pois, en plus du reste ;-).

Jusqu’ici j’achetais tous mes soutien-gorge chez Princesse Tam-Tam parce que j’aime bien le style, ça n’est pas trop ruineux et il y a ma taille dans certains modèles (pas tous et pas les plus jolis, il ne faut malheureusement pas rêver) (je fais du 95B ou du 44, selon la nomenclature utilisée).

Et puis je ne sais plus comment récemment, j’ai eu envie d’essayer ceux de Rihanna (je me comprends, pas ceux qu’elle a dans son placard 😉 ; parce qu’on m’avait dit que sa marque était inclusive (comme pour le maquillage).

J’ai commandé 2 modèles pour lesquels j’ai pris du L, qui me semblait correspondre à ma taille dans le tableau.

Et bien ils sont hyper confortables, imperceptibles comme j’aime (le genre avec lequel on peut dormir dans l’avion, tellement on ne les sent pas) et tout à fait jolis pour mon goût. Et moins chers que ceux de Princesse Tam-Tam (entre 10 et 20 € de moins en moyenne). Et il y en a pour toutes les tailles, merci Riri !

J’en ai ras-le-bol de la France et ses standards de minceur discriminants. Les rondes aussi ont du goût et de l’argent pour s’habiller. Elles iront juste le dépenser ailleurs, il ne faudra pas venir pleurer que le commerce marche mal 😉

On n’échappe pas au Black Friday ;-)

Même moi qui ne fais jamais attention aux soldes et aux trucs comme ça je n’ai pas pu y échapper, il est partout sur internet. Il faut dire qu’il y a des promos hyper intéressantes, c’est vraiment le moment de faire ses courses de Noël !

Je vous liste les sites que j’aime bien (tous testés et fiables) et chez qui ça vaut la peine de faire un tour (tout ça est valable jusqu’au lundi 25) :

20% chez The White Company avec le code 20WHITE : j’ai acheté plusieurs pulls en cachemire chez eux, ils sont abordables et les coupes sont modernes, ce qui n’est pas si facile à trouver (je prends du 16 / XL). Ils ont plein de pyjamas chics et confort, et des milliards de trucs de déco, surtout pour Noël. J’ai aussi acheté leur bougie Fir Tree, je pense que c’est ma nouvelle bougie préférée.

Turn on your JavaScript to view content

25% chez Astrid & Miyu : pour les petits anneaux plaqués or rose dont le design moderne est très réussi, et qu’on peut aussi acheter à l’unité en or massif  et pour les petits clous en diamants très abordables (entre autres, ils ont plein d’autres ravissantes choses). Comme pour toutes les marques anglaises, il n’y a pas de risques de frais de douane en Europe.

Turn on your JavaScript to view content

20% chez Asos avec le code HELLO20 : je ne présente plus mon fournisseur de fringues préféré : ils ont des trucs mode, à ma taille, et pas ruineux. Une fois de plus, vive les anglais chez qui on a le droit d’exister quand on dépasse le 42. Ou le 1m70. Ou qu’on fait moins d’1m65. Ou qu’on est enceinte. Bref, merci Asos.

Turn on your JavaScript to view content

Jusqu’à 50% chez Topshop (chez eux ça dure jusqu’au 26) : ils ont quasiment autant de choses qu’Asos, j’aime bien leurs manteaux, notamment ce blouson en fausse fourrure, celui-là en noir qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celui que j’ai depuis l’année dernière et que je porte tous les jours en ce moment, ce ravissant kimono en velours ou cette fausse fourrure bleue (j’adorerais porter ça !).

Turn on your JavaScript to view content

Jusqu’à 40% à La Redoute avec le code BLACKFRIDAY : j’achète toutes mes housses de couette, taies d’oreiller et draps chez eux, c’est joli et abordable. J’aime beaucoup aussi la vaisselle AM PM.

Turn on your JavaScript to view content

20% chez Coach avec le code BF2018, pour les sacs comme le Prairie que j’ai et qui est aussi pratique que joli, les porte-cartes adorables (oui j’en ai un aussi ;-), et même 40% sur certains sacs.

Turn on your JavaScript to view content

15% chez LookFantastic : on y trouve ce qu’on en trouve pas chez Sephora et notamment Crabtree & Evelyn qui n’a plus d’eshop en France, ou Holistic Silk et mes masques de nuit préférés.

25% sur les meilleurs chaussons du monde avec la code FRIDAY ! 😉

– Et enfin, 20% chez Kiehl’s !

Je suis HYPER fière, je n’ai RIEN acheté en faisant ma sélection !! (euh bon, j’y vais maintenant… ;-))