Cocoethicootd – N.4 – The post partum edit

Aaaaah s’habiller après une grossesse… Quelle joie !

C’est faux.

Si le corps change durant la grossesse je trouve le dit changement bien plus facile à appréhender que le changement brutal du 10h22 : tu es enceinte – 10h23 : ah, ça y est, tu n’es plus enceinte.

Allez.

Salut !

Pendant 9 mois les choses sont progressives, tu as le temps de te retourner (enfin jusqu’à un certain stade), le temps d’adapter ta garde robe et, comme vous le savez, dans mon cas j’ai continué à porter mes vêtements « normaux » pendant longtemps.

Mais l’after grossesse… au secours.

Sans même parler de kilos en trop, le simple fait d’allaiter déjà, ça complique les choses : les 3/4 de mes chemises ne me vont plus. Ou alors déboutonnées jusqu’au nombril et bon… Bif bof. J’oublie aussi toutes les robes sans boutons sur l’avant. Les combinaisons on n’en parle même pas. Du côté des pantalons laisse tomber j’ai supporté de continuer à porter mes jeans de grossesse 2 semaines avant de me ruer dans le premier H&M que j’ai croisé pour acheter un jean à ma taille – qui est encore resté trop petit pendant 10 jours et qui maintenant commence à être trop grand à la taille mais pas aux jambes. Ni-ckel merci la vie – Côté pulls pas trop de soucis vu que je suis adepte du pull ample mais par exemple un pull trop long ou trop épais c’est un peu relou quand tu dois déballer tes seins 8 fois par jour. T’as assez galéré, t’as pas envie d’étouffer ton enfant dans un pull Acne.

Et j’ai l’impression que dans la globalité tu oscilles toujours entre « ah j’ai envie d’être sur mon 31, allez je fais un effort ! » et « lance-moi donc ce jogging plein de lait caillé, va, ça fera très bien l’affaire ».

Sans compter que tous ces détails mis à part il faut surtout avoir LE TEMPS de s’habiller !  Ces 2 derniers moi je ne compte plus le nombre de journées que j’ai passées en pyjama jusqu’à midi parce que pas le temps ou quand tu as le temps tu préfères aller faire pipi et te brosser les dents ou, typiquement à l’heure où j’écris ces lignes, j’ai un rendez-vous dans exactement 45 minutes, j’ai mis mon fils en écharpe le temps de me maquiller mais évidemment je me suis dit « allez, je reste en pyjama le temps de » et forcément il s’est endormi et maintenant je n’ai plus envie de le déranger et je vais donc avoir quelque chose comme 17 secondes pour enfiler une tenue digne de ce nom quand je pourrais passer le flambeau (le flambeau étant ici le bébé hashtag métaphore yakoi).

Pour résumer, on fait comme on peut. Et c’est déjà vachement bien.

Malgré tout j’ai quand même réussi à vous pondre un petit #cocoethicootd avec ce sweat Phipps que j’ai pris en taille L parce que définitivement le S j’oublie jusqu’à ce que mes seins ne servent plus de frigidaire – mais le M aurait fait l’affaire. Sauf que le M était épuisé et que je voulais vraiment ce sweat – ne juge pas les obsessions de la femme qui vient d’accoucher, merci –  donc le L me semblait une sage option pour être à l’aise et surtout caser tout ce que j’ai à caser. hashtag on est bien même si oui objectivement c’est trop grand mais osefPhipps une marque éthique j’ai découverte via Manifeste 001 (THE eshop vegan à connaître si tu aimes t’habiller en noir et blanc et les belles marques), dont le reste des collections me laisse somme toute un peu pantoise mais ce sweat et moi on était vraiment fait pour s’entendre !

On ajoute à ça un autre achat dont je suis plus que ravie, ce legging en simili vegan Jean Louis Mahé. On savait qu’ils faisaient des sacs canons… Et bien maintenant ils font aussi des fringues ! danse de la joie Le truc est une dinguerie absolue, confortable au possible, taille haute (ça fait effet gaine et ça on aime) et avec une matière des plus réussies ! Et fabriqué en France. What else.

Et pour finir les chaussures qui ne me quittent plus, mes Molly Glitter de Dr. Martens parce qu’être habillée – un peu– comme un sac ok, mais uniquement avec des paillettes aux pieds.

En bref une tenue de combat quasi parfaite. Au détail près que, ahahah, le noir et les bébés c’est de loin la pire équation possible. Mais…who cares ?


| sweat Phipps – legging en simili-cuir Jean Louis MahéDr. Martens modèle Molly Glitter |