Un week-end à Gruyères

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous n’êtes pas sans savoir que lors du week-end de Pâques, nous sommes partis en Suisse avec Monsieur ! Direction la région de Gruyère (grâce à l’Office du Tourisme) pour 4 jours ! Au programme : de la randonnée, du fromage et du chocolat ! Pas mal hein ?



– VENDREDI 19 AVRIL –

Il est 8h à Paris, l’heure de rejoindre la Gare de Lyon pour prendre le TGV Lyria ! Et oui, en 3h40 environ, depuis Paris vous pouvez rejoindre directement Lausanne sans passer par la case aéroport !

Il est 11h40 et nous voici à Lausanne, il est temps de récupérer la voiture pour poursuivre le voyage. Nous avons une réservation chez Europcar pour récupérer notre véhicule avant de partir à l’aventure sur les routes de Suisse. L’agence se trouve à quelques mètres de la gare : vraiment pratique ! En revanche, si vous n’avez pas envie de louer une véhicule, sachez que la région est très bien desservie en transport (bus et trains) par les Chemins de Fer Fédéraux, et tous les horaires sont disponibles sur leur site !

Après une petite heure de route, nous voici arrivés à Gruyères ! On retrouve Eliane, notre hôte pour les prochains jours. Son gîte, La Ferme du Bourgoz est placé juste à quelques mètres de la Cité Médiévale ! Depuis notre chambre on a vue directement sur les montagnes et sur la ville médiévale : et c’est si beau ! Le bruit des oiseaux, le calme de la nature, c’est très apaisant d’être ici.



Après avoir déposé les affaires, on se dirige vers la Cité Médiévale pour le déjeuner ! On s’arrête dans le premier restaurant de la ville : Go pour le fromage ! Le Restaurant des Remparts se trouve juste à l’entrée de la ville et la carte est assez généreuse, il y a de tout ! Des croûtes au fromage, de la raclette, tartiflette, des salades… et évidemment des fruits avec de la crème double de Gruyère (qui est une sorte de crème fraiche non sucrée) !

On traverse ensuite la ville pour rejoindre le Château de Gruyères et en faire la visite ! Il ferme ses portes assez tôt (aux alentours de 17h en hiver et 18h en été) alors on ne perd pas de temps. L’entrée coûte 12CHF (soit environ 10€) par adulte, avec un audioguide.
On commence donc la visite, pièce par pièce, la salle des armes, les chambres… Le Château est assez froid, et les pièces assez vides finalement. Ce qui n’enlève rien aux peintures assez impressionnantes sur les murs. Du coup, la visite se fait plutôt rapidement et l’audio guide a été très utile pour nous apprendre quelques anecdotes en plus des informations dans chaque pièce à visiter.



Avant de rejoindre notre restaurant pour le dîner, nous décidons de nous balader dans la cité médiévale : beaucoup de boutiques de souvenirs mais un joli point de vue sur la ville de Gruyères alors nous en profitons pour faire quelques photos !

19h, notre réservation au Châlet nous attend ! Est-ce que nous avons eu le temps d’avoir faim… et envie de fromage encore ? La réponse est OUI !
Le restaurant Le Châlet est sûrement le plus touristique puisqu’il est très bien situé, tout en haut de la cité médiévale mais aussi de par son architecture traditionnelle. À la carte ? Evidemment du fromaaaage !
Je choisis une salade de crudités avec du Gruyère : simple mais efficace … Et Monsieur prend bien évidemment une raclette, est-ce que je tape dedans ? Bien sûr ! Au niveau des tarifs : 26€ la raclette et 22€ pour l’assiette de crudités hyper copieuse !



– SAMEDI 20 AVRIL –

Réveil en douceur dans le chouette cottage d’Eliane ! Pour le petit déjeuner, la table est déjà prête : pain frais, confiture maison… et fromaaage !
Le ventre plein, il est temps de commencer la journée : direction la Fabrique de chocolat Cailler ! Située à 10 minutes environ de notre lieu de résidence, c’est très pratique pour pouvoir y accéder ! Sur la route, nous nous arrêtons dans une boulangerie pour pouvoir acheter de quoi manger ce midi pour notre randonnée. Deux sandwichs… au gruyère et c’est parti !

Nous arrivons à la Maison Cailler, un parking gratuit est situé à quelques mètres de là : parfait ! La visite est à 10h, 12CHF (environ 10€) et un audio guide plus tard, nous sommes prêts pour la visite.

Par petits groupes de 10 personnes, nous entrons successivement dans plusieurs pièces, avec nos audio guide en visite autonome. Les premières salles sont impressionnantes ! Tout est très bien scénographié et si vous aviez suivi tout ça sur Snapchat, vous n’êtes pas sans savoir que j’avais adoré ! C’est très clair, adapté aussi bien aux adultes qu’aux enfants et pas trop long ! La visite est fluide et ça sent évidemment le chocolat partout ! Les salles s’enchaînent plutôt vite et on arrive vite dans le concret avec les machines de fabrication ! Et en fin de visite ? De la dégustation ! On y retrouve les petites bouchées praliné, chocolat blanc, et chocolat noir : il y en a pour tout le monde et des plateaux entiers ! La maison est très généreuse !



Fin de la visite, il est temps de commencer la randonnée du Chemin de la Gruyère qui doit nous conduire en fin de journée aux Bains de la Gruyère. Sur le papier, la randonnée dure 3h, il fait très beau, il fait bon, et j’ai hâte de découvrir ces paysages ! On commence par une petite marche en plein coeur de la forêt, on ne croise pas grand monde c’est très agréable de se sentir seul au monde. Nous passons par des petites cascades, des ponts, et à mi-parcours, nous arrivons au lac de Montsalvens juste au niveau du barrage. C’est l’heure du pique-nique. Nous en sommes donc à la moitié du chemin, et nous avons pris pas mal de retard. Des photos par ci, des photos par là. Nous avons été étonnés par le niveau de la randonnée inscrit comme « assez facile » mais qui demande mine de rien pas mal d’endurance ! Il y a des escaliers et ça grimpe quand même pas mal !

Notre réservation pour les Bains est à 15h, et même si nous sommes légèrement en retard, nous arrivons aux alentours de 15h30, on récupère nos bracelets d’entrée au guichet d’accueil (22€ / personne pour 3h) ainsi que nos serviettes puisque nous n’avons pas pu prendre les nôtres (5€ la location). Ensuite on peut se changer dans des cabines individuelles et placer nos affaires dans des casiers à codes.

Place à la détente ! Il y a trois grands bassins, dont un à l’extérieur. Il fait très bon dehors alors évidemment, tout le monde profite du bassin en plein soleil. Le long des bassins, il y a plusieurs jets pour masser différentes parties du corps : pieds, mollets, cuisses, dos… Mais aussi des bains à bulles pour pouvoir se relaxer en contemplant les montagnes ! Pas mal ! L’eau est très chaude, ce qui est vraiment agréable ! On reste 2h30 à barboter, puis il est temps de quitter le maillot de bain pour aller au restaurant, situé juste à côté.



Le restaurant de l’Hôtel Cailler est situé à quelques mètres seulement des Bains et il offre une terrasse très agréable, en plein soleil ! Nous prenons tout d’abord un apéritif justement pour profiter de cette terrasse lumineuse avant de regagner l’intérieur du restaurant pour le dîner. Le restaurant propose un buffet à volonté avec un large choix de produits : terre, mer, crudités, desserts… Les options sont très larges (sauf pour les végétariens) sur le buffet et il y a pas mal de choix. Mais nous arrivons à mi-parcours du séjour et j’ai très envie de tester la fondue moitié-moitié (environ 25€), dont j’ai tant entendu parler : un mélange de vacherin et gruyère ! Est-ce délicieux ? Oh que oui ! En dessert (parce que évidemment on meurt de faim après une fondue) nous avons craqué pour la crème de Gruyère avec de la meringue cette fois-ci et effectivement : c’est encore meilleur qu’avec des fruits !

Le dernier bus pour aller récupérer la voiture est dans quelques minutes, non loin du restaurant, alors nous nous mettons en route… Sinon nous allons devoir rentrer à pieds !



– DIMANCHE 21 AVRIL –

Dernier jour complet ici en Suisse, et deuxième jour de randonnée ! Comme la veille on petit déjeune tranquillement et ensuite on se prépare pour cette nouvelle journée ! Le temps est un peu plus couvert mais il fait toujours aussi bon !

On enfile nos chaussures, on remplit les gourdes d’eau fraîche et c’est parti !
Comme la veille, nous nous arrêtons pour acheter un sandwich (si tu as précisé au Gruyère, tu as évidemment raison), et nous prenons la voiture pour rejoindre Charmey, où nous déposons la voiture sur le parking du musée. Les chemins de randonnée sont très bien indiqués, nous nous mettons en route facilement !

Nous suivons la Jogne, en passant tout d’abord dans une petite forêt avec pas mal de dénivelé. Le niveau de la randonnée est noté comme « moyen » alors comparé à ce que nous avons fait la veille, je m’attends à quelque chose de plus sportif encore. Et finalement, elle est très accessible, plus que la veille !



Nous passons ensuite dans des champs, avec quelques maisons aux alentours, puis nous regagnons la route, il y a des travaux sur notre chemin, alors nous devons suivre la route et quitter le chemin de randonnée. C’est la partie la moins agréable. Nous sommes à quelques mètres des voitures (même s’il ce n’est pas le périph’ quand même) ça brise un peu le charme de la marche en forêt.

Après 3h de marche (même un peu plus je crois, nous avons vraiment pris notre temps), nous arrivons ) Jaun, le seul village dans le district de La Gruyère de langue allemande. Et nous l’avons très vite compris !
Pour la petite anecdote : je devais retirer de l’argent pour payer le retour en bus… Impossible de trouver un distributeur. J’entre dans une première boutique. Personne ne parle français, aucun soucis, je demande donc en anglais. J’ai l’impression de parler une langue totalement inconnue au bataillon, il n’y a aucun retour. Je change de boutique. Le même gag avec ces gens en terrasse. Heureusement, soudain, la patronne du café me dit, en anglais, que le distributeur est juste là-bas ! NOUS SOMMES SAUVÉS !
Donc si vous vous retrouvez à Jaun, prenez votre dico d’allemand !



Les trajets de bus étant très bien expliqués, nous reprenons la route de Chaumey sans difficulté. De retour au parking, nous n’avons plus qu’à rentrer à Gruyères !
Une fois arrivés au logement, on recharge les batteries des téléphones, une petite douche, et on décide d’aller traîner une dernière fois dans la cité médiévale, c’est notre dernier soir ! Le glacier Chocolaterie de Gruyères, vous êtes plusieurs à me le conseiller, se trouve à l’entrée de la ville, alors on décide de s’y arrêter pour le goûter. Monsieur craque pour une crêpe tandis que je choisis (sans surprise) le sorbet cacao. Un vrai délice !

Nous avons une réservation pour le dîner au restaurant La Fleur de Lys, en plein coeur de la cité médiévale. Pour fêter le dernier soir, ce serait dommage de passer à côté d’une raclette (25€ / personne) non ? On ne l’a pas regretté, elle est était très bonne et surtout, le personnel était adorable !



– LUNDI 22 AVRIL –

Dernier jour en Suisse. Après un dernier petit déjeuner dans notre chouette maison d’hôtes, il est temps de se mettre en route pour notre dernière visite du week-end : l’Île d’Ogoz !

Situé dans le canton de Fribourg, c’est une île avec un lac artificiel, destinée à accueillir les eaux des glaciers dès le printemps. C’est d’ailleurs à cette période que l’île peut se visiter à pieds puisque les barrages sont ouverts pour vider l’eau de la saison précédente.

On peut visiter les ruines des Châteaux et quelques informations sont disponibles sur l’île pour mieux comprendre son histoire. Le plus ? Le point de vue imprenable sur les vallées, tout en haut de la tour ! Attention, si vous avez le vertige, c’est très exigu tout là-haut !



Il est bientôt l’heure de rendre la voiture, alors direction Lausanne, à 40 minutes de l’Île ! Pour le déjeuner, vous êtes pas mal à m’avoir conseillé Tibits, juste à côté de la gare : un restaurant végétarien sous forme de buffet ! Pour le brunch c’est idéal ! La proximité avec la gare fait qu’on profite vraiment du moment, nous sommes juste à côté et l’endroit est très agréable ! Au centre, tous les mets y sont présentés : le sucré d’un côté et le salé de l’autre. Pour les prix ? C’est au poids… Alors l’addition grimpe vite !
D’ailleurs : je vous conseille les gaufres en dessert ainsi que le riz au lait : je m’en rêve encore !

Encore un peu de place ?… Ou même un peu de temps avant de prendre votre train ? Descendez la rue juste à côté, vous tomberez nez à nez avec ce glacier très réputé : LOOM. Il y a un peu de queue, ça nous laisse le temps de découvrir les parfums ! Oh, un sorbet cacao, je suis obligée de le goûter ! Lait de coco ?… Encore meilleur qu’un sorbet coco ! C’est divin ! Le prix est fixé au pot, vous pouvez donc mixer plusieurs parfums sans payer plus !

Déjà 15h30, il est temps de regagner la gare, puis de prendre notre train !
Dans 3h40 nous serons à Paris… Heureusement, nous avons emporté un peu de Gruyère, vous pensez bien !



J’espère que cet article à répondu à toutes les questions que m’avez posées pendant le séjour ! N’hésitez pas si vous avez des interrogations, je peux y répondre dans les commentaires… Ou même me dire que vous avez apprécié ce voyage ça me fait toujours plaisir 🙂

Vous aviez suivi ce week-end sur mes réseaux sociaux ?
Ça vous a plu ?


Un immense merci à l’Office du Tourisme de Suisse et de la région de Gruyères pour ce super séjour !